Le vinaigre accompagne votre fièvre

En cas de fièvre, on a tendance à prendre des antipyrétiques.
La fièvre est perçue comme quelque chose de négatif et aussi comme quelque chose de désagréable qui doit être combattu.

Cependant, la fièvre est un moyen pour le corps d’arrêter les infections. Ainsi, dans un premier temps, il n’est pas recommandé de faire baisser la fièvre. Sauf s’il y a d’importantes raisons de le faire.

La première réaction à une fièvre ? Prendre quelque chose pour faire baisser la fièvre ou donner un suppositoire à nos petits. Cependant, la fièvre nous aide à contrôler rapidement les infections.

Il est toujours bon de boire plus d’eau si vous avez de la fièvre.

Quel est l’intérêt d’une fièvre ?

La plupart des micro-organismes ne peuvent plus se multiplier lorsque la température du corps dépasse 38 degrés. Et c’est précisément là que réside la plus grande force d’une bactérie ou d’un virus, dans sa capacité à se multiplier de manière explosive en un court laps de temps. Le corps s’alarme et met tout en œuvre pour se défendre. Une des tactiques défensives est que l’organisme augmente sa température. Une fièvre apparaît. Les micro-organismes sont arrêtés car leur système de multiplication est ralenti par l’augmentation de la température. Ensuite, les autres stratégies de défense – les globules blancs et les anticorps – peuvent également faire leur travail.

Le danger potentiel.

Mais il faut faire baisser la fièvre”, dira-t-on, sinon on risque des convulsions. En effet, c’est une complication potentielle bien réelle. Mais presque uniquement en cas de fièvre très élevée. Et les chances que cela se produise diminuent en vieillissant.

Méthode naturelle pour contrôler la fièvre.

Les chaussettes au vinaigre peuvent être utilisées pour “distraire” une forte fièvre. Les chaussettes sont plongées dans l’eau froide et légèrement essorées. Ensuite, on les arrose généreusement de vinaigre ou de Molkosan. Puis les chaussettes sont enfilées. Au bout d’un moment, elles se réchauffent grâce à la température du corps et à la chaleur des pieds. A ce stade, la procédure doit être répétée. Là encore, les chaussettes sont ensuite traitées de la manière décrite. De cette manière, la température corporelle d’une personne fiévreuse peut être rapidement abaissée de quelques degrés. Et ce, de manière naturelle !

Panier

Recente berichten